Commerce de proximité : un potentiel collectif !

Depuis que je travaille en proximité des commerçants, il y a quelques années à Dijon ou bien maintenant avec l’équipe de Commerçant+, j’ai la conviction profonde que le commerce de proximité n’est pas à son crépuscule, bien au contraire. Bien sûr, me direz-vous, des éléments tangibles ne plaident pas en sa faveur mais quel bonheur de pouvoir se promener dans des cœurs de villes remplient de vie, passer devant des vitrines alléchantes, discuter 5 minutes avec des professionnels passionnés et découvrir la richesse du savoir-faire de nos territoires.

Non, le commerce de proximité n’est pas mort … mais il doit penser collectif pour pouvoir se battre, pour pouvoir survivre et concurrencer les grands acteurs de la distribution et du e-commerce. Il ne faut pas opposer ces acteurs, ne pas dire que l’un est meilleur que l’autre, ne pas crier à la fatalité quand le e-commerce se développe car ils doivent tous pouvoir coexister ensemble, chacun avec ses propres forces et faiblesses. Chaque acteur apporte des services, répond en partie aux besoins exprimés par les consommateurs et doit être source d’inspirations.

Pas de fatalité, mais de l’optimisme pour le commerce de proximité

Soyez en certain, une relation totalement digitale ne remplacera jamais la relation humaine, le toucher du produit, les odeurs qui enivrent, le conseil du vendeur tout comme un centre commercial, même à ciel ouvert, ne remplaceront pas la passion du commerçant ou l’histoire d’une boutique centenaire. Par contre, la guerre des prix bas ne se fera pas sans conséquence sur les consommateurs, c’est certain mais la qualité à un prix, une valeur qui est à la hauteur du travail des artisans et commerçants.

Alors oui, les menaces sont multiples, le nier serait une erreur mais le vent semble enfin tourner pour les petits commerçants. Les initiatives locales ou nationales pour favoriser le développement du commerce de proximité se multiplient, exemple avec le programme Action Cœur de Ville, et les comportements d’achat évoluent vers plus de proximité, d’authenticité, de qualité, de service et d’expérience !

Ces derniers mois, nous sommes allés à la rencontre de nombreux consommateurs et tous veulent plus de commerces de proximité. Il reste maintenant à associer la parole aux actes et à entretenir la flamme entre eux et les petits commerces.

Une mutation collective pour les commerçants et artisans

Pour réussir, le commerce doit faire sa mue, son auto-critique, doit s’adapter aux nouveaux modes de consommation, aux nouvelles tendances, aux rythmes de vie et doit surtout accepter de basculer dans une nouvelle ère moderne en laissant de côté le « c’était mieux avant » ! Ce n’est simple pour personne et ce n’est surtout pas inné de savoir comment répondre à des besoins de consommation toujours plus complexes.

Mais je suis confiant, le potentiel est là car les commerçants et artisans sont des professionnels passionnés, de grande qualité et les nouvelles générations vont pouvoir diffuser leur culture plus digitale, plus nomade, tournée vers une expérience shopping inédite. Je suis confiant, à condition que tous pensent collectivement, que tous jouent ensemble, pour se tirer vers le haut, pour créer de la valeur sur un territoire, dans un quartier, dans une rue. Le collectif doit primer sur l’individualisme pour rester compétitif chacun et ensemble. C’est une équation essentielle à chercher, à nourrir pour assurer la réussite du territoire. Une des clés de la réussite est là, la mutualisation !

Mutualiser les moyens, mutualiser les ressources, mutualiser les outils, mutualiser les compétences pour en tirer une réussite collective et individuelle car chaque commerce est unique, et c’est bien ça la force du commerce de proximité, l’unicité sur un territoire commun. Les élus doivent aussi être partie prenante de cette réussite, encore une fois sans opposition, dans l’intérêt commun de la cité.

Si je prends un sujet «piquant» comme le stationnement qui cristallise beaucoup de tensions ici et là, c’est un sujet important mais ce n’est pas seulement pour cela que les clients consomment moins en cœur de ville. Prenez l’exemple des sorties de bureaux, le stationnement est souvent gratuit après 19h, heure du retour au domicile pour beaucoup de Français. Combien de commerçants sont ouverts après 19h ? Je conseille souvent de revoir les plages horaires d’ouvertures en analysant le trafic devant le commerce grâce à des capteurs de flux pour adapter l’ouvrabilité et donc la performance du commerce. Et les élus pourraient aussi tester la gratuité du stationnement le samedi après-midi en cœur de ville ! Vous avez dit partenariat gagnant-gagnant ?? C’est bien de cela qu’il est question, penser collectif dans l’intérêt d’une ville ou d’une rue !

L’animation collective, une des clés de la performance d’un territoire

Autre clé qui me semble essentielle pour assurer le dynamisme de nos cœurs de villes, l’animation. Animer son commerce, son quartier, proposer des temps forts collectivement qui incitent les consommateurs à se déplacer dans les rues du centre-ville. Animer la relation et maintenir les liens avec les citoyens qui vivent autour des commerces de proximité, c’est incontournable pour dynamiser une ville. C’est le carburant nécessaire pour assurer une attractivité de longue durée.

Mais ces défis doivent être menés collectivement, professionnellement, en cohérence avec tous les acteurs du commerce et je le crois, avec l’appui d’un opérateur capable de suivre sur la durée, d’apporter une réponse globale prenant en compte les enjeux locaux.

Je crois que pour pouvoir réussir à mutualiser, pour pouvoir animer un territoire, il faut une envie folle de préserver le tissu économique locale, une envie folle de valoriser l’excellence Française, une envie folle de professionnaliser les acteurs économiques face aux nouveaux besoins des consommateurs, une envie tout aussi folle de bousculer les habitudes pour inciter les consommateurs à revenir en ville !

Nous avons cette envie folle chez Commerçant+ de recréer du liens, du liens entre les acteurs du commerce de proximité ! Valoriser les services et le commerces de proximité, déployer l’innovation digitale partout dans la ville, garantir la confiance au quotidien, voilà comment nous souhaitons mener notre combat et être cet opérateur qui contribue à dynamiser l’économie locale de nos villes.

Et pour réussir humblement à rediriger une partie des flux de consommation vers le commerce de proximité, nous avons besoin de vos idées, de vos expériences, de cette intelligence collective qui nous permettra ensemble d’impacter positivement la vie au sein de nos cités. Laissez nous vos idées, vos commentaires, vos avis en commentaires ou directement par mail sur contact@commercantplus.com

A très vite chez vous pour déployer l’optimisme dans nos villes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s